Blogue

Libremapping : Laboratoire à l’école

Actuellement incubé dans la quatrième cohorte du Lab culturel avec le projet Libremapping, Perte de signal développe avec ses artistes membres une trousse pédagogique visant à rendre accessible le mapping vidéo dans les écoles du secondaire grâce à l’utilisation du logiciel libre MapMap. La trousse permettra aux enseignants de s’approprier cette technologie et de l’utiliser librement pour leurs projets avec leurs élèves.

En avril et mai derniers, Perte de signal a mis en place un laboratoire d’expérimentation, sous forme d’ateliers d’initiation au mapping, dans deux classes de Myriam Bessette, enseignante en arts plastiques, à l’école secondaire Saint-Luc de Montréal.

Ce laboratoire avait pour but de :

  1. Tester auprès de deux classes de différents niveaux le contenu des exercices pédagogiques qui pourraient être proposés dans la trousse;
  2. Définir un objet final à présenter à l’issue du projet pour valoriser le travail d’expérimentation fait en classe.

La préparation

Plusieurs rencontres préparatoires ont eu lieu avec l’enseignante afin de développer une compréhension mutuelle des enjeux liés au projet et définir les objectifs des exercices. L’équipe de Perte de signal a pu prendre le pouls du rythme particulier vécu par les professeurs de secondaire et l’incroyable investissement dont fait preuve Myriam pour proposer un contenu de qualité à ses élèves. De son côté, cette dernière a pu se familiariser avec leur méthode de travail, le logiciel et le matériel.

Cette étape était très importante pour aborder sereinement le travail en classe.

L’expérimentation en classe

Perte de Signal a réalisé le laboratoire avec deux groupes: une classe de troisième et une de cinquième secondaire, sélectionnées par l’enseignante pour la capacité des élèves à travailler en collaboration, une compétence primordiale pour ce type de projet qui sort de l’ordinaire.

Les deux classes ont ensuite suivi des parcours différents. La classe de
troisième secondaire a réalisé trois séances afin d’expérimenter le masking, une projection illusionniste sur le visage qui permet de créer des masques en mapping.

La classe de cinquième secondaire a suivi une formation longue, avec huit séances de travail. L’objectif était de créer une fresque collective et de la présenter à l’occasion de la Semaine des Arts organisée par l’école.

Premières expérimentations avec la classe de troisième secondaire. Au programme: introduction et présentation de la projection illusionniste (sur des volumes en 3-D).
Les élèves de cinquième secondaire se mettent au travail pour créer les avatars animés qui composeront la fresque collective. La consigne était de créer, en équipe de trois et en animant un objet, un alter ego incarnant les personnalités de chacun.
En important des images, des vidéos ou des GIF, le logiciel MapMap permet de construire des animations qui sont ensuite projetées sur une surface déterminée.
En binômes, les élèves de troisième secondaire réalisent des maskings. Un.e élève est devant le projecteur, yeux fermés, tandis que l’autre projette sur son visage différents éléments formant un masque.
Les élèves de cinquième secondaire travaillent sur leurs avatars en mapping. Ils choisissent un élément de leur création à surélever pour ajouter du relief à la présentation et découpent la forme à partir d’un carton qu’ils fixent ensuite au mur.

Une fresque collective impressionnante! Chaque avatar est réalisé grâce à un collage d’éléments ayant une signification bien précise pour les membres de chaque équipe.

En conclusion

Les objectifs fixés par Perte de signal ont été atteints, et même dépassés. Le laboratoire a permis de mieux comprendre les enjeux que soulèvent le déploiement d’un projet créatif et numérique dans un contexte scolaire au secondaire.

Les élèves se sont montrés enthousiastes pendant les ateliers et une vraie complicité s’est nouée entre le porteur de projet et l’enseignante, permettant une discussion riche sur la pertinence du contenu, l’approche à adopter, la façon dont les jeunes ont vécu les exercices et les ajustements à faire avec le logiciel MapMap afin que, à terme, il puisse être utilisé par tous les enseignants dans leurs classes.

Prochaine étape : créer le prototype de la trousse pédagogique.

Accompagnement du projet

Lab culturel: 16 500 $ – Cet accompagnement permet de tester le projet dans des classes et de créer une plateforme pédagogique en ligne.

Récit Culture et éducation : Soutien dans la création de la trousse pédagogique afin de faire des liens avec le programme scolaire au secondaire.

 

 

Crédit photos: Perte de signal – Camille Montuelle et Marie-Caroline Voinot. Crédit vidéo : Culture pour tous – Kim Gobeil.

Article précédent

Gris culture: un vent de renouveau souffle sur la retraite

Article suivant

Le Sexe des pigeons