BlogueOh la Lab

Oh la LAB! le nouvel espace d’échanges d’idées de Culture pour tous

Parmi les mesures du Plan culturel numérique du Québec qu’opèrent Culture pour tous se retrouve celle de coordonner et d’animer un espace d’échange d’idées dédié à l’essor du numérique en culture dont les objectifs sont les suivants :

  • Faire émerger des approches et des solutions qui amélioreront la compréhension du langage relatif au numérique (littératie numérique);
  • Favoriser un dialogue entre citoyens et organismes culturels pour la poursuite du Plan culturel numérique du Québec;
  • Provoquer des discussions et des réflexions qui influenceront les prochaines actions du Plan culturel numérique du Québec.

Nous avons créé un espace de rétroaction web, le bac à idées,  afin de provoquer des discussions autour d’idées et de projets alliant culture et numérique. Soyons honnêtes : la discussion ne se passe tout simplement pas. Pour différentes raisons dont la plus évidente est celle-ci : les discussions se passent ailleurs, là où les gens se trouvent déjà. Il n’est pas facile de déplacer des gens dans un lieu donné, même virtuel. D’ailleurs, c’est un aspect auquel les organisations devraient aussi réfléchir avant de proposer une plateforme numérique pour emmener les gens chez soi…

Consulter, consulter mais surtout agir

Dans la dernière année, de nombreuses consultations autour de la culture à l’ère du numérique ont été organisées par différentes instances, que ce soit Patrimoine Canada, le Conseil des arts du Canada, les nouvelles politiques culturelles municipales et provinciale, etc. Il aurait été mal venu de tenter de recréer un espace de rétroaction supplémentaire et de courir le risque de saturer les gens.

Nous souhaitions aller au-delà de la consultation et plutôt proposer des solutions concrètes aux enjeux que tout un chacun clame.

Nous avons fait appel à l’équipe d’Escouade pour nous accompagner dans notre réflexion stratégique et dans l’articulation de notre nouvel espace de rétroaction.  Nous souhaitions sortir du cadre, «penser en dehors de la boîte», faire émerger des idées nouvelles, requestionner les idées préconçues en rassemblant quelques cerveaux, libres de penser et assumés dans leurs opinions. Voilà la genèse de ce nouvel espace que nous avons joliment nommé Oh la LAB!

Logo_Ohlalab SANS FOND

Projet pilote Oh la LAB avec les Rendez-vous du cinéma québécois

Dans le cadre de son volet PRO,  les Rendez-vous du cinéma québécois souhaitaient carrément adresser l’enjeu d’un Netflix québécois. L’objectif était de trouver des solutions à la question suivante : Est-ce qu’une plateforme de diffusion vidéo unique pour le contenu québécois est envisageable? Un «QuebFlix» qui regrouperait le cinéma, la télévision et les webséries produites à même les fonds publics? Ainsi, Pierre-Mathieu Fortin, responsable du volet PRO des RVCQ, Jérôme Hellio, consultant en stratégie numérique et médias interactifs, Louis-Félix Binette de Escouade et Marika Laforest, chargée de projets Lab culturel et Plan culturel numérique à Culture pour tous.

C’était l’occasion pour Culture pour tous de tester Oh la Lab, notre nouveau format d’espace de rétroaction. Lors de cette demi-journée, une vingtaine de personnes issues du milieu du cinéma, de la culture, du milieu des affaires, du numérique et de la recherche se sont réunies avec la mission de construire ou détruire cette hypothèse et d’arriver avec des solutions. Les intervenants ont participé à titre individuel, sans représenter une compagnie ou organisation. La règle de Chatam House (Chatam’s house rule) s’applique : «les participants sont libres d’utiliser les informations collectées à cette occasion, mais ils ne doivent révéler ni l’identité, ni l’affiliation des personnes à l’origine de ces informations, de même qu’ils ne doivent pas révéler l’identité des autres participants.»

2017-02-28 16.40.022017-02-28 16.39.282017-02-28 16.39.332017-02-28 16.39.51

 

Les participants sont réunis en atelier de co-création et plus l’activité avance, plus les idées se raffinent. Au terme de cette activité animée par Louis-Félix Binette, deux propositions sont ressorties :

  • Côté consommateurs : un label et une hyper-distribution
  • Côté diffuseurs : un distributeur de masse

L’ensemble de la démarche et le résultat ont été présentés devant public. Catherine Martellini de Infopresse a rédigé un article qui résume bien cette présentation (.pdf).

Un premier projet pilote concluant que nous exploiterons à nouveau au cours de l’année avec des enjeux reliés à la culture et au numérique. Cette série d’activités est réalisée en partenariat avec la Caisse de la culture.

 

Présentation du Oh la LAB : pour ou contre un Québflix
De gauche à droite : Pierre Mathieu Fortin, responsable du volet PRO des Rendez-vous du cinéma québécois, Rose-Anne Vallerand, étudiante à la maîtrise à l’UQAM, Marika Laforest, chargée de projets Plan culturel numérique à Culture pour tous.
Article précédent

La littérature de réalité virtuelle, le réel intérêt derrière le dispositif.

Article suivant

Magnéto : la passion du son d'ici