BlogueCulture numérique

Transformation numérique : défis et bouleversements

Virage. Changement. Mutation. Nombreux sont les mots pour évoquer la transformation numérique insufflée par l’évolution technologique au sein de nos organisations culturelles. Que l’on parle de création, de production ou de diffusion, il est pratiquement impossible d’ignorer l’aspect numérique dans nos pratiques.

Plutôt que de voir ces nouvelles approches comme un frein ou une crainte, je vous propose de les voir comme des alliées, de transformer une menace en opportunité.

Qu’est-ce que la transformation numérique?

Le terme se réfère à la fois aux changements liés à l’arrivée de nouvelles plateformes technologiques qui influencent vos activités et actions ainsi qu’à la façon d’interagir avec les publics et clientèles. Les outils et avancées technologiques ont des répercussion à la fois sur l’organisation interne de votre équipe de travail, et sur la création, la production et la diffusion. Au-delà des outils, la transformation numérique modifie les façons de penser, d’envisager les choses. Observons de plus près ses effets possibles sur votre organisation.

Impacts sur l’organisation

Ce que j’entends le plus souvent lorsque j’accompagne les organisations culturelles désirant amorcer leur virage, c’est : on ne sait pas par quel bout commencer, on ne se sent pas compétents, on ne connait pas ça, ça semble vraiment fastidieux et… on n’a pas d’argent.

Avec la présence du numérique, ce qui était fait «avant», de la façon dont on le faisait, est appelé à être revu. La transformation numérique touche pratiquement tous les aspects, tant internes qu’externes, de l’organisation. 

Qu’on le veuille ou non, notre quotidien est clairement teinté de numérique. Que ce soit pour communiquer entre collègues, pour gérer un projet ou encore pour administrer son organisation, les outils pullulent : Outlook, Gmail, Courrier, Word, Google Docs, Excel, Google Sheets, Powerpoint, Prezi, Keynote, Google Presentation, Slack, Messenger, Hangout, Skype, Zoom, Asana, Trello, Evernote, Simple Comptable, QuickBooks, Acomba, Nutcache, Zoho, Weezevent, Eventbrite, Facebook… Ouf!

Miser sur ses ressources humaines

S’outiller pour mieux travailler exige de comprendre le quotidien de chacun, les facilitants comme les irritants. On peut ensuite regarder ensemble les manières d’optimiser les méthodes de travail. Il peut s’agir de modifier les façons de procéder ou encore de carrément préférer de nouveaux outils, numériques ou non. Dans le cas d’un tel changement, il faudra prévoir la courbe d’apprentissage nécessaire à leur implantation. Certains ont du mal à modifier leurs habitudes…

Dans la même veine, une équipe peut être appelée à réévaluer ses processus de travail et les gens qui le façonnent. Certains métiers ou tâches se transforment de façon considérable. Si plusieurs emboîtent le pas sans problèmes, d’autres se sentent incompétents, perdent confiance en leur capacité ou se sentent menacés. Je considère important de poursuivre la valorisation des expertises de ces personnes, de bien les accompagner dans cette transformation, voire de les aider en les jumelant avec quelqu’un d’autre dans la boîte, de manière à faciliter la transition.

De nouvelles embauches en vue? Je conseille fortement de valider les compétences numériques et la capacité d’adaptation au changement, peu importe le poste. Vos organisations ou entreprises peuvent profondément se modifier, une transformation touchant même à leur vision, à leur mission et à leur modèle d’affaires.

Revoir les fondements de son organisation 

Prendre le virage numérique implique de se questionner sur les éléments de l’organisation appelés à être transformés, bonifiés ou carrément éliminés. Les besoins financiers visant à maintenir des infrastructures et contenus numériques ne sont pas les mêmes que pour les projets habituels ou approches plus traditionnelles. Cela pourrait amener à modifier votre modèle d’affaires pour tirer davantage de revenus autonomes, par exemple.

Développer une pensée numérique teinte également les valeurs de l’organisation et peut même remettre en question sa mission et sa vision. Ce défi de grande envergure amène inévitablement un changement dans la vision et les objectifs, à tout le moins un questionnement. Je remarque que cet exercice se produit souvent lorsqu’une organisation procède à la refonte de son site web. En s’interrogeant sur le contenu qu’elle souhaite y diffuser, l’organisation doit minimalement se poser les questions suivantes :

  • Pourquoi une refonte?
  • Quels sont nos objectifs?
  • À qui s’adresse-t-on?
  • Quelle visibilité donne-t-on aux partenaires?
  • Quelles sont les ressources humaines, financières et techniques dont nous disposons par démarrer et maintenir une telle refonte?
  • Où serons-nous dans trois ans?
  • etc.

Une refonte web est une vraie psychothérapie!

Repenser les communications, le marketing et la mise en marché

Les communications et le marketing représentent un autre secteur profondément transformé par le déploiement du numérique. Le web, les médias sociaux, la mobilité ont complètement transformé les habitudes, les vôtres comme celles de ceux à qui vous vous adressez. Facebook et le premier iPhone ont à peine 10 ans; Google, la jeune vingtaine. Maîtriser le web, le marketing relationnel et les médias sociaux n’est plus une option. Les médias sociaux servent à la fois de canal de communication et d’outil de promotion, mais surtout, ils représentent une façon extraordinaire d’entretenir le lien avec la communauté.

L’envers de la médaille : tout le monde n’est pas bon communicateur, ne maîtrise pas les spécificités de ces outils de communication numériques. Ce qui amène encore une fois une question de transformation : comment modifie-t-on ses façons de communiquer? De se promouvoir? Comment développe-t-on une expertise à l’interne? Confie-t-on le tout à des ressources externes? Ce qui a un impact sur la mise en marché et la diffusion des productions, produits et services.

De nombreuses questions à se poser; de nombreuses réponses à obtenir.

Connexion : le salon de la transformation numérique

 

Les 18 et 19 avril prochain se tiendra Connexion, le premier Salon de la transformation numérique, organisé par Les Affaires. Plus d’une centaine d’entreprises et d’organisations de différents secteurs d’activités seront réunis pour apprendre et réfléchir à ces enjeux affectant nos organisations. Le secteur de la culture se transforme, mais les autres secteurs d’activités sont également au cœur de cette transformation. Je crois que nous gagnons beaucoup à puiser et à échanger avec d’autres domaines afin d’ouvrir nos horizons. Car l’esprit numérique c’est aussi ça : ouverture, collaboration et avenir.

Le Lab culturel de Culture pour tous vous invite à vous inscrire à l’aide de ce lien, vous pourrez obtenir 40% de rabais sur le prix d’accès. Il suffit de mentionner le code promo DIFF.

 

Article précédent

La culture, pour moi, c’est…

Article suivant

Il n'y a pas d'article plus récent