BlogueOh la Lab

Oh la LAB! : Un Netflix québécois?

Un Netflix québécois : oui ou non?

Dans le cadre de son volet PRO,  les Rendez-vous du cinéma québécois souhaitaient carrément adresser l’enjeu d’un Netflix québécois. L’objectif était de trouver des solutions à la question suivante : Est-ce qu’une plateforme de diffusion vidéo unique pour le contenu québécois est envisageable? Un «QuebFlix» qui regrouperait le cinéma, la télévision et les webséries produites à même les fonds publics? Ainsi, Pierre-Mathieu Fortin, responsable du volet PRO des RVCQ, Jérôme Hellio, consultant en stratégie numérique et médias interactifs, Louis-Félix Binette de Escouade et Marika Laforest, chargée de projets Lab culturel et Plan culturel numérique à Culture pour tous.

Oh la LAB – Espace de rétroaction interactif

C’était l’occasion pour Culture pour tous de tester Oh la Lab, notre nouveau format d’espace de rétroaction. Lors de cette demi-journée, une vingtaine de personnes issues du milieu du cinéma, de la culture, du milieu des affaires, du numérique et de la recherche se sont réunies avec la mission de construire ou détruire cette hypothèse et d’arriver avec des solutions. Les intervenants ont participé à titre individuel, sans représenter une compagnie ou organisation. La règle de Chatam House (Chatam’s house rule) s’applique : «les participants sont libres d’utiliser les informations collectées à cette occasion, mais ils ne doivent révéler ni l’identité, ni l’affiliation des personnes à l’origine de ces informations, de même qu’ils ne doivent pas révéler l’identité des autres participants.»

Nous avons d’abord identifié toutes les raisons pour lesquelles cette plateforme pourrait fonctionner… et toutes les raisons contre. Quels sont les obstacles? Qui sont les obstacles? Qui sont les alliés?

Après avoir identifié les irritants et les éléments favorables, on se pose la question : Si on veut… il faut…

 

Idées et échangesIdées et échanges Idées et échangesIdées et échanges

 

Les participants sont réunis en atelier de co-création et plus l’activité avance, plus les idées se raffinent. Au terme de cette activité animée par Louis-Félix Binette, deux propositions sont ressorties :

  • Côté consommateurs : un label et une hyper-distribution
  • Côté diffuseurs : un distributeur de masse

L’ensemble de la démarche et le résultat ont été présentés devant public. Catherine Martellini de Infopresse a rédigé un article qui résume bien cette présentation (.pdf).

Un premier projet pilote concluant que nous exploiterons à nouveau au cours de l’année avec des enjeux reliés à la culture et au numérique. Cette série d’activités est réalisée en partenariat avec la Caisse de la culture.

 

Présentation du Oh la LAB : pour ou contre un Québflix
De gauche à droite : Pierre Mathieu Fortin, responsable du volet PRO des Rendez-vous du cinéma québécois, Rose-Anne Vallerand, étudiante à la maîtrise à l’UQAM, Marika Laforest, chargée de projets Plan culturel numérique à Culture pour tous.
Article précédent

La Boîte aux paroles par L'APEM

Article suivant

Faites place à la 3e cohorte du Lab culturel!